Prochain Café Lire L'Inde : 11 avril, Arundhati Roy

Prochain Café Lire L'Inde : 11 avril, Arundhati Roy

11 avril 2018 - 18h30 (la date du 4 avril avait initialement été prévue, mais les grèves SNCF risquaient d'empêcher la venue de beaucoup d'entre vous ! )

Restaurant Le New Aqib, 47 rue Monsieur Le Prince, 75006

Arundhati RoyLe ministère du bonheur suprême, trad. par Irène Margit, Gallimard, 2018.

Arundhati Roy n'avait plus publié de roman depuis la sortie du Dieu des Petits riens, lauréat du Booker Prize en 1997.
Son retour à la fiction avec Le ministère du bonheur suprême, est devenu un événement mondial. Violemment critique à l'égard du gouvernement de l'Inde d'aujourd'hui, dénonçant les massacres qui s'y déroulent, décrivant le chaos des villes - et en particulier celui du Vieux Delhi - à travers l'errance d'un hijra à la personnalité fascinante, ce roman a suscité la colère et la détestation dans son propre pays, mais aussi l'admiration d'un immense public de lecteurs et de critiques fascinés par son écriture labyrinthique et chatoyante. Elle donne encore plus de force aux combats que l'auteure mène par l'écrit tout autant que dans le quotidien de sa vie : pour les meurtris, les bastonnés, les suppliciés, contre le capitalisme et toutes les formes d'oppression et de destruction de la planète.
Pourtant, Arundhati Roy voit la fiction "comme un acte d'amour et non pas comme un acte de colère. Écrire un roman, c'est essayer de partager sa vision du monde en la construisant sur la page". Portée par une œuvre littéraire majeure, cette vision du monde est prise en compte jusque dans les plus hautes sphères politiques : Emmanuel Macron s'est entretenu avec Arundhati Roy au cours d'un « échange politique et artistique » tenu secret jusqu'à la fin du voyage du président français en Inde.
 
Restaurant Le New Aqib, 47 rue Monsieur Le Prince, 75006 Paris
M° Odéon, Cluny-La Sorbonne, RER B Luxembourg.(Gratuit (prix d’une consommation 4 €), Ouvert à tous)

Pratap Lall - Gilles Guillot - Aliette Armel